Choisir un bateau radiocommandé

Contents

Les bateaux télécommandés : une vraie passion

Certaines personnes aiment s’asseoir sur les bords des rivières et des lacs, canne à pêche à la main, et profiter du calme et de la relaxation que nous offre la nature. Mais vous n’êtes pas ce type de personne. Vous êtes plutôt du genre à faire bouger les choses. Vous aimez la vitesse, vous voulez créer des ravages à la surface de l’eau, créer des vagues et les couper à grande allure ensuite. Un bateau radiocommandé est ce qu’il vous faut.

Ce qui est bien avec les bateaux télécommandés, c’est que c’est un plaisir immédiat. Vous n’avez pas besoin d’années d’expériences pour savoir naviguer, et encore moins d’un master d’ingénieur en robotique. Les bateaux télécommandés sont accessibles à tout le monde. Avec la plupart des produits d’entrée de gamme, il ne vous suffit que de retirer le bateau de la boite et de le mettre sur l’eau. Vous pourrez ensuite, avec le temps, customiser votre bateau radiocommandé en lui ajoutant des options pour augmenter sa vitesse ou sa stabilité par exemple.

Ce qui est tout également attirant dans le bateau commandé à distance, c’est qu’il vous rapproche de vos enfants : c’est en effet une passion que vous pourrez partager et qui plaira tout autant aux parents qu’aux enfants. En effet, les courses radio-commandées de bateaux plaisent à tous les âges. Peu importe si vous avez 7 ans ou 77 ans, allez jeter un œil sur n’importe quel forum d’adeptes de bateaux télécommandés et vous verrez plusieurs pères de famille souvent évoquer leur enfant, ou le bateau radiocommandé de leur enfant. Dans la plupart des cas, les parents n’achètent pas un seul bateau radiocommandé pour leur fils ou leur fille, ils s’offrent souvent un second bateau radiocommandé pour leur plaisir personnel.

De plus, l’achat d’un bateau télécommandé pour en faire son passe temps n’est pas un gros investissement financier, ce qui veut dire que vous pouvez aisément ajouter un second bateau radiocommandé à votre flotte si vous le souhaitez. Cette passion vous plaira encore davantage lorsque plusieurs autres bateaux radiocommandés seront sur l’eau au même moment, à se défier les uns les autres.

Les bateaux radiocommandés d’entrée de gamme

Chacun des bateaux radiocommandés présents dans notre comparatif est idéal pour les personnes plus ou moins intéressées par ces petits bateaux motorisés. Ces produits d’entrées de gamme ou encore les premiers prix sont des bateaux radiocommandés électriques qui coûtent entre 99 euros et 180 euros.

Une grande partie des bateaux radiocommandés ont comme vitesse limite environ 50km/h, mais la plupart des bateaux d’entrée de gamme ont une vitesse maximum plutôt autour de 30 km/h. Ces vitesses sont tout à fait raisonnables pour un débutant, cela vous permettra de vous habituer à la maniabilité du bateau radiocommandé, à gérer la vitesse et pouvoir le stabiliser aisément. Ces bateaux radiocommandés sont également idéaux pour les curieux car la performance de ces produits est nettement meilleure que celle des bateaux à 30 euros que vous trouverez sur différents sites web.

Si jamais votre intérêt pour les bateaux radiocommandés grandit, vous pouvez ajouter plusieurs modifications à votre bateau. Un affûtage de l’hélice, une petite évolution de moteur ou un ajout d’une meilleure batterie et d’autres composants pourraient améliorer considérablement les performances de votre bateau radiocommandé.  

Le jargon lié aux bateaux radiocommandés

Le domaine de la navigation possède un lexique difficile qui pourrait intimider et faire fuir un débutant. Voici quelques uns des termes qui sont importants à connaître :

  • Moteur à balais :  C’est le moins cher des moteurs électriques utilisés dans les bateaux radiocommandés. Les moteurs à balai sont arrivés dans les années 1800. Ils ont malheureusement tendance à surchauffer, vous devez donc vous assurer que le bateau radiocommandé à un système de refroidissement.
  • Les moteurs sans balai : Ils font que le bateau radiocommandé possède moins de frottements avec l’eau qu’avec un moteur à balais, ce qui veut dire que la conversion d’électricité en puissance mécanique est plus efficacement réalisée. Cette différence se remarque notamment dans une performance nettement meilleure ainsi qu’une plus grande vitesse maximum.
  • Le transmetteur : Il s’agit de la télécommande que vous tenez dans les mains. Le transmetteur utilise une radio-fréquence de 2.4Ghz pour communiquer avec le bateau radiocommandé. D’où le nom de bateau radiocommandé.
  • L’arc : C’est l’avant du bateau.
  • La poupe : C’est l’arrière du bateau.
  • Bâbord : Le côté gauche du bateau (quand on regarde vers l’avant).  
  • Tribord : Le côté droit du bateau.
  • La coque : C’est le corps du bateau.
  • Le pont : Le dessus du bateau.
  • La quille : C’est le centre de l’arrière du bateau.
  • Le strake ou apex : Ce sont les rails d’élévation qui sont situés à l’arrière du bateau.
  • Gouvernail : C’est la plaque verticale monté sur la poupe du bateau (arrière du bateau) qui permet de le diriger.
  • Le support : C’est le support de l’hélice montée à l’arrière du bateau.
  • L’ébauche : Il s’agit de la distance verticale qui sépare le niveau de l’eau à la surface et le fond de la coque.

Comment choisir sa coque de bateau radiocommandé ?

La coque, comme on l’a définie plus haut, est le corps du bateau radiocommandé. Il existe plusieurs types de coques avec des formes différentes qui peuvent affecter considérablement les performances de votre bateau radiocommandé.

Vous devez donc choisir votre type de coque en fonction des conditions dans lesquelles vous utilisez votre bateau télécommandé (lac, rivière à faible courant …). Voici les performances des différents types de coque pour les bateaux radiocommandés :

Le bateau monocoque

La plupart des bateaux radiocommandés de taille classique sont des monocoques. Il est conçu en un seul corps en forme de V, avec la quille du bateau marquant le point au milieu. Les bateaux monocoques sont les plus agiles et peuvent se déplacer aisément dans n’importe quelle direction. Les bateaux à monocoque sont parfaitement utilisables dans des conditions défavorables (pluie, courant de l’eau important, …) et ne sont pas susceptibles de se retourner sur le pont comme les bateaux munis d’autres types de coques.

Le bateau hydroplane

Telle une coque d’hydravion, la configuration de ce bateau hydroplane est tel qu’il y a deux sponsons, qui ressemblent à des mini coques et qui sont placés de chaque côté du corps principal du bateau. Cette configuration assez particulière ressemble à la forme d’une fourche. C’est un design de coque assez commun dans les bateaux de courses grandeur nature car l’avantage des deux sponsons de chaque côté est inévitablement le fait que le bateau est légèrement surélevé, ce qui fait que les frottements avec la surface de l’eau sont limités.

Cependant, les hydroplanes sont généralement bien pour naviguer sur une surface d’eau assez calme. Ils sont également particuliers car pour tourner, vous devez tourner à droite car ce sont des des bateaux conçu pour les “oval racing”. Vous pouvez tout aussi tourner votre hydroplane à gauche, mais la manipulation doit être effectuée plus lentement, pour éviter que votre bateau hydroplane ne se retourne.

Le catamaran

Le catamaran possède deux coques parallèles et de tailles égales situés de part et d’autre du bateau. La présence de ces deux coques permet au bateau radiocommandé une meilleure stabilité dans les eaux agitées et face aux vents assez forts. Il permet au bateau d’être moins en contact avec l’eau qu’un monocoque. Ils sont cependant autant sujet à se retourner à grande vitesse.  

Bateaux radiocommandés : conseils d’utilisation et mesures de sécurité

Personne ne voudrait d’un sport trop dangereux ou d’un passe temps qui pourrait causer des problèmes. Il est clairement amusant d’avoir un bateau radiocommandé pour filer à toute allure couper la surface de l’eau et créer des vagues, mais ces objets là ne sont pas des jouets. Certains composant peuvent surchauffer, se casser et même blesser quelqu’un dans les cas extrêmes. Pendant que vous faites des courses de bateaux entre amis, ou que vous profitiez du calme de l’étang situé pas loin de chez vous, il existe certaines mesures de sécurité ainsi que conseils d’utilisation fournis par chaque fabricant de bateaux télécommandé.

N’allez pas nager pour rattraper votre bateau

Si votre bateau se retourne sur le pont, ou que la batterie cesse de fonctionner en pleine navigation, vous serez fortement tenté d’aller le récupérer à la nage. En effet, il serait tout à fait faisable que quelqu’un puisse nager pour récupérer son bateau radiocommandé et revenir ensuite, mais vous devrez absolument être un bon nageur pour tenter cela en toute sécurité.  

En tant que tel, les fabricants de bateaux radiocommandés mettent en garde leurs clients pour ce qui concerne les noyades dues à ce genre de pratiques. Au lieu de nager jusqu’à votre bateau, vous devez simplement attendre que le bateau dérive et atteigne le bord, ce qui arrivera forcément. Si l’eau est réellement profonde et sans danger, vous pouvez dans ce cas aller le récupérer à la nage, en marchant dans l’eau. Vous pouvez tout autant utiliser un bateau gonflable pour vous déplacer et aller le chercher.

Ne jamais faire fonctionner votre bateau quand vous êtes dans l’eau

Les fabricants de bateaux télécommandés ne donnent pas de raisons particulières pour justifier cet interdit, même s’il s’en cache sûrement derrière des raisons très valables. Quelquefois, vous aurez besoin d’être agile et stable sur vos pieds mais le fait d’être dans l’eau peut diminuer vos déplacements. Il est tout autant déconseillé d’utiliser des objets électroniques dans l’eau car la puissance contenue dans la batterie peut aisément vous électrocuter.

Ne jamais faire fonctionner un bateau radiocommandé près de nageurs

Les bateaux télécommandés sont équipés d’hélices, tout comme les bateaux grandeur nature. Elles sont peut être quatre ou cinq fois plus petites, mais elles sont tout autant constituées de fer ou de plastique très dur, ce qui veut dire qu’elle peuvent facilement blesser en coupant la peau d’une personne. Sachant de plus que la plupart des bateaux vont extrêmement vite (environ 35 km/h en vitesse max moyenne), qu’ils sont fabriqués avec des matériaux plutôt robustes, cela pourrait en effet s’avérer dangereux. Ces bateaux sont comme des petits missiles dans l’eau. Aucun nageur n’apprécierait que votre bateau radiocommandé lui fonce dessus et le touche au corps ou à la tête.

Toujours penser aux hélices de son bateau radiocommandé

Encore une fois, il s’agit de vraies hélices. Elles pourraient blesser si votre bateau radiocommandé croise un nageur sur son chemin. Il faudra toujours garder en tête le fait que les hélices sont dangereuses. Ainsi, il est vivement déconseillé de tenir votre bateau radiocommandé dans vos mains si le moteur est encore actionné.

Ne pas déranger la faune

Ne soyez pas ce genre de personnes. Chasser les canards et autre animaux de la nature n’est pas cool du tout. Non que vous pourrez vous attirer des ennuis avec les autres baladeurs seulement, mais que vous êtes sujet à payer une amende car vous désobéissez à la loi.

Voiliers télécommandés et modèles de bateaux réduits

Si le fait de faire de la vitesse n’est pas ce qui vous attire, vous pouvez alors trouver votre plaisir dans d’autres types de bateaux radiocommandés tels que les voiliers ou les bateaux de croisières miniatures. En effet il existe des modèles spécialement conçus pour les passionnés qui préfèrent sculpter calmement la surface de l’eau.

Voilier radiocommandé

Un voilier radiocommandé ressemble bien évidemment à ce à quoi vous vous attendez : un bateau radiocommandé doté d’une voile, que vous pouvez tout autant contrôler à distance, le tout en miniature. Avec ce genre de bateau radiocommandé, vous utiliser la force du vent pour propulser votre voilier, tout comme un voilier grandeur nature.

La télécommande vous permettra de contrôler uniquement la voile, en choisissant l’angle de rotation. Ce bateau radiocommandé est le produit idéal pour les passionné de la science et de la force du vent. Comme le voilier radiocommandé exige une certaine connaissance du fonctionnement des voiles, ce modèle de bateau radiocommandé est généralement recommandé pour les utilisateurs plus avancés. Un débutant sera susceptible de trouver la manipulation difficile ce qui pourrait lui procurer une certaine frustration.

Bateau modèle réduit

Ces bateaux sont des modèles réduits des populaires bateaux militaires ou commerciaux. Ces bateaux télécommandés sont de très réussies reproduction miniatures des versions à taille réelle. Il existe de nombreux modèles, en allant du yacht au porte-avion, en passant par les remorqueurs ou les croiseurs. Ce genre de bateaux télécommandés ne sont cependant pas fait pour qu’il aient une grande vitesse de croisière. Ce sont des modèles plutôt conçus pour les collectionneurs qui ont une vraie passion pour les designs de bateaux miniatures.

Améliorer son bateau téléguidé

Quand votre bateau télécommandé vous aura totalement séduit et que vous voudriez dépasser le statut d’amateur, vous pourrez améliorer votre bateau radiocommandé (le mettre à niveau, le rendre plus performant). Chacun des bateaux radiocommandé présenté dans notre comparatif peut être perfectionné. En plus simple, vous pouvez tout à fait remplacer le moteur et la batterie par de meilleures version.

Vous pouvez tout autant augmenter la taille de votre bateau radiocommandé. La plupart des bateaux radiocommandés en entrée de gamme mesurent environ 17 pouces (environ 43 cm), mais nous pouvons atteindre des longueurs de 24 ou 36 pouces et même plus. Ces grands bateaux téléguidés possèdent de grands moteurs et sont donc dédiés aux plus grandes étendues d’eau. Si vous passez votre temps sur un petit étang local, alors ce genre de grand bateaux n’est pas fait pour vous. Mais si vous venez à vous retrouver sur un lac, vous trouverez l’utilisation d’un grand bateau téléguidé plus amusante, car ils sont moins susceptible de basculer, plus habiles, et peuvent parcourir de plus grandes distances sur l’eau.

Si vous voulez réellement faire évoluer votre bateau radiocommandé, vous pouvez vous offrir un bateau à essence. Au lieu d’utiliser une batterie électrique, ces bateaux possèdent un réservoir d’essence et un moteur à gaz.  Ce genre de bateaux télécommandés peuvent atteindre une vitesse qui dépasse les 80 km/h, et le temps d’utilisation est significativement plus grand : vous n’avez plus à vous soucier de recharger la batterie toutes les 15 à 20 minutes, et à attendre qu’elle se charge. Vous n’avez plus qu’à ajouter de l’essence, et c’est reparti !  

Les bateaux radiocommandés que nous avons testé

Les exigences que l’on porte pour un bon bateau radiocommandé sont relativement simples.

Premièrement, il ne faudrait pas que le bateau soit ennuyant à piloter. Pour être plaisant à l’utilisateur, le bateau téléguidé doit avoir une excellente maniabilité, une bonne vitesse et une batterie de bonne qualité. Ce qui fera ensuite la différence entre un bon et un excellent bateau radiocommandé réside en la manière dont l’utilisateur pilote son bateau. Il ne faudrait pas penser qu’une grande vitesse fait de son bateau un meilleur bateau téléguidé. Un bon bateau radiocommandé est aussi celui qui se monte et se démonte simplement, c’est à dire qui ne vous prendra pas plus de quelques minutes avant de le mettre à l’eau. Il doit aussi être largement à la portée de l’enfant à monter et à utiliser.

Tests des bateaux radiocommandés en conditions réelles

Vous ne pouvez bien évidemment pas tester votre bateau radiocommandé sur terre : il ne fonctionnera pas, vous pouvez en être sûr. Nous avons alors testé chaque bateau de notre comparatif dans un étang, un canal ou un lac artificiel. Le lac artificiel ayant les mêmes conditions rugueuses que vous trouverez dans un grand étang ou un petit lac et le canal pour simuler les conditions d’eau calme.

Les bateaux télécommandés présents dans notre revue ne sont malheureusement pas forcément conçu pour les conditions en eaux salées. Il est alors important d’utiliser votre bateau télécommandé seulement sur des lacs d’eau douce, lacs ou sur un étang. C’est en effet plus que courant de voir des bateaux parcourir les océans mais dans le cas des bateaux téléguidés, le sel est très néfaste pour les composants du système, et cela réduira considérablement la durée de vie de votre bateau.  

Il est aussi déconseillé d’utiliser votre bateau télécommandé sur les cours d’eau à fort courant (rivières, ruisseaux …) pour éviter que votre bateau ne bascule sur le pont. Si votre bateau est entraîné dans les courants d’eau, il vous sera en effet difficile, voir impossible, de le récupérer en état de fonctionner.

Performances des bateaux radiocommandés

Pendant que l’on pilotait ces incroyables bateaux radiocommandés pour une analyse précise à destination de notre comparatif, on a évidemment pris en considération la vitesse, la stabilité, l’adhérence et les frottements à la surface de l’eau, et surtout le plaisir qu’on y prend à la manipulation. Laissez moi vous dire que la plupart de ces bateaux radiocommandés sont clairement géniaux ! Ils sont capables de gérer, à vitesse élevée, un grand nombre de torsions et de changements de direction que vous lui imposez avec aisance.

Enfin, je rassure tous les sceptiques, la batterie ne se décharge pas en moins de temps que l’on fait bouillir un oeuf. Les bateaux télécommandés avec les notes les plus hautes sont ceux qui ont été les plus agréables à piloter et qui possèdent le moins de problèmes techniques.

Maniabilité des bateaux radiocommandés

Le plus grand des plaisirs avec un bateau télécommandé c’est de pouvoir foncer à la surface de l’eau, couper les petites vagues, et faire des virages à grande vitesse. Il faut alors que votre bateau soit doté d’une grande maniabilité si vous voulez vous sentir comme si  vous conduisez un bateau grandeur nature. Ce qu’il vous faut c’est un bateau qui est dirigeable comme vous souhaitez le diriger, avec un risque presque nul qu’il bascule.

Nous avons donc testé la maniabilité de ces bateaux télécommandés en s’amusant avec sur le lac d’Annecy. Nous avons alors tenté d’effectuer un bon nombre de figure avec chacun d’entre eux : le virage sec à la droite, le virage sec à gauche, la navigation en cercle, la navigation en forme de 8 et bien d’autres encore. Nous les avons alors poussé aux limites pour essayer de savoir lesquels ne basculent pas facilement et lesquels atteignent leur vitesse de pointe rapidement.  

Les meilleurs bateaux téléguidés ont parfaitement répondus à nos attentes, et il a été difficile, voir impossible pour certains, de les faire basculer. Cependant, certains autres bateaux radiocommandés ont failli à nos tests. L’hydroplane par exemple, a des difficultés à tourner à gauche, ce qui affecte beaucoup la maniabilité.

Vitesse des bateaux radiocommandés

C’était un test relativement simple à réaliser. Nous avons fait une course de bateaux en les alignant au départ, pendant qu’une personne tenait un pistolet radar (similaires à ceux utilisé pour mesurer la vitesse des balles pendant les matchs de tennis). Nous avons initialement testé ces bateaux radiocommandés sur le lac d’Annecy, car la course exigeait une longue ligne droite, ce que le canal Saint-Martin à Paris ne pouvait pas nous offrir. Le bateau le plus rapide que l’on a testé avait une vitesse max de 50 km/h.

La vitesse ne fait pas tout en ce qui concerne les performances des bateaux télécommandés. Un bateau qui possède une grande vitesse est difficile à contrôler et pourrait très facilement basculer si vous êtes un utilisateur débutant. Ceci étant dit, si vous êtes capables de combiner grande vitesse et bonne adhérence à l’eau, vous serez le plus heureux à piloter votre bateau.

Temps de fonctionnement et temps de recharge

Les bateaux radiocommandés électriques ont des batteries à durée de vie réellement petite. C’est sans aucun doute l’aspect le plus frustrant de ce passe temps. Pour ce test, nous avons simplement utilisé les bateaux jusqu’à ce que la batterie soit complètement à plat. Le temps moyen en fonctionnement était seulement de 10 minutes. Pour autant, ce que nous recommandons c’est d’avoir plusieurs batteries de rechanges (ou au moins une), ce qui vous évitera d’attendre que votre seule batterie se recharge pour ensuite profiter du plaisir de piloter de nouveau le bateau.

Nous avons aussi testé le temps de recharge des batteries. Après que les batteries soient totalement épuisées, nous avons chronométré combien de temps elle mettaient à se charger totalement. Le temps de recharge le plus court était d’une heure, et certaines batteries peuvent prendre entre cinq et six heures. Une nouvelle fois, nous vous recommandons de posséder plusieurs batteries afin de pouvoir les faire tourner entre elles, histoire de pouvoir profiter un bon petit bout de temps de votre bateau.

Nous tenons à dire que le top dix que nous avons réalisé dans notre revue complète a été fait pour évaluer les différents bateaux télécommandés en essayant d’être le plus proche possible du simple utilisateur amateur. Les différents fabriquants n’ont eu aucune emprise ni influence sur les  méthodes d’essai et les tests faits sur les produits, ni pour les méthodes d’essai que nous avons réalisé individuellement, et avec plus de détails, sur chacun des bateaux. Les résultats de notre évaluation n’ont d’ailleurs même pas été communiqués aux entreprises avant publication. Nous tenons d’ailleurs à dire que nous sommes affiliés à aucune entreprise ou fabriquant de bateaux radiocommandés.

Les derniers points importants à vérifier lorsque vous choisissez votre bateau télécommandé

Les bateaux télécommandés sont dotés d’une myriade de fonctions superflues, comme le choix de la couleur, les décalcomanies ou encore les systèmes de refroidissement. Ceci étant dit, il faut aussi prendre en considération les aspects suivants.

La fonction qui permet de basculer son bateau

Avec la plupart des bateaux radiocommandés, lorsque votre bateau radiocommandé bascule et se retrouve la coque à l’air, vous êtes obligés d’attendre qu’il dérive pour le récupérer ou bien d’aller l’atteindre en nageant (ce qui est fortement déconseillé). Cependant, les meilleurs des bateaux télécommandés sont équipés d’un système appelé “self-righting” qui vous permet, en appuyant simplement sur un bouton situé sur la télécommande à distance, de remettre le bateau en fonctionnement après l’avoir basculé.

Accessoires et suppléments

Vous devez faire attention à vérifier si le fabricant inclut les accessoires nécessaires au fonctionnement lors de la vente de votre nouveau bateau radiocommandé.  Ces accessoires nécessaires à l’utilisation étant : la télécommande à distance, les deux batteries (de la télécommande et du bateau lui même), un chargeur pour la batterie du bateau, les hélices, et enfin un support. La majeure partie des bateaux radiocommandés sont prêts à être mis sur l’eau tout juste après les avoir sortis de la boîte, mais il existe des produits, notamment en entrée de gamme, qui sont fournis sans la télécommande ou sans batteries.

Vous aurez aussi sûrement besoin d’acheter du ruban adhésif (résistant à l’eau) pour sceller la trappe. La trappe est au bateau radiocommandé ce qu’est le capot à la voiture. La bande d’adhésif est utile pour garder l’eau hors de votre bateau. Si trop d’eau pénètre dans votre bateau, cela le ralentit et il devient sujet au risque de chavirer. Typiquement, le rouleau de scotch à une largeur d’environ 3 cm et coûte un peu moins de sept euros. Il est a noté que très peu de fabricants de bateaux téléguidés incluent le rouleau d’adhésif dans la boîte du bateau radiocommandé.  

Aide et Service après vente

Beaucoup de malheureux problèmes peuvent survenir pendant que vous pilotez votre bateau radiocommandé. Vous pouvez vous crasher, les composants internes du système peuvent se retrouver mouillés à cause d’une mauvaise isolation et vous pouvez aussi détruire des composants si votre bateau est en surchauffe. Inopportunément, une grande partie des fabricants ne garantit pas les dommages accidentels, mais il est tout de même intéressant d’avoir une garantie au cas où vous auriez besoin d’une quelconque autre aide.  

La majorité des fabricants de bateaux télécommandés vendent également toutes sortes de pièces de rechange, qui peuvent potentiellement résoudre votre problème. Pour revenir aux garanties, elles couvrent entièrement les problèmes liés aux hélices ou liés au gouvernail. Nous avons cherchés à connaître quelles étaient les limites de garanties des bateaux télécommandés présents dans notre comparatif, et la plupart sont d’uniquement 1 an, mais certains bons produits sont garantis jusqu’à deux ans.

Vous devez aussi être capable de contacter facilement le constructeur de votre bateau, par mail ou téléphone, au cas où vous avez une quelconque question ou problème. En plus d’un temps de garantie décent et d’un bon support, vous devriez être en mesure de pouvoir télécharger le manuel d’utilisation de votre bateau au cas où vous auriez égaré l’original.   

Bateaux radiocommandés : verdict et recommandations

Le meilleur des bateaux radiocommandés, qui a su relever avec succès tous nos test est sans doute le Pro Boat Recoil. Ce modèle, auquel on a attribué notre Médaille d’Or nous a offert la meilleure performance, la meilleure maniabilité et la plus grande durabilité. Il est aussi l’un des bateaux les plus rapides que nous avons testé.

Le Pro Boat React est un modèle très similaire au Recoil, c’est pourquoi nous lui délivrons notre Médaille d’argent. La maniabilité et la performance sont quasi similaires. Il est aussi le bateau le plus rapide que nous avons testé, atteignant des vitesses de 50 km/h.

On attribue finalement notre Médaille de Bronze au Aquacraft Miss Seattle qui a su gagner sa place dans le top trois des meilleurs bateaux télécommandés. Bien que ces performances ne soient pas égales aux bateaux des deux premières places, il est assez amusant de voir l’hydroplane naviguer à la surface de l’eau.

Si vous cherchez quelque chose d’un peu plus différent que le typique bateau télécommandé, jetez un oeil au Radio Ranger. Bien qu’il soit trois fois plus grand que la majorité des bateaux télécommandés de notre revue, le Radio Ranger est livré avec deux moteurs et un pôle de pêche, placé sur le pont du bateau, qui peut attraper des poissons pesant jusqu’à 2 kgs environ, le rendant ainsi idéal pour les amateurs de bateaux téléguidés qui aiment la pêche aussi. Le Radio Ranger peut atteindre une vitesse limite de 24 km/h.

Si vous cherchez simplement de quoi vous amuser sur le lac près de chez vous, ou que vous êtes seulement curieux de connaître les performances d’un bateau télécommandé, sachez que tous les bateaux présentés dans notre revue satisfassent les besoins en termes de vitesse, maniabilité, adhérence à l’eau et durabilité.